Connexion

nous et vous pour l'Ecole

Publié dans Boîte à outils

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES motion en conseil d'école

mardi, 20 octobre 2015 21:44

Le 24 janvier 2013, le décret (Peillon)

relatif à l'organisation du temps scolaire

dans les écoles maternelles et élémentaires

entre en vigueur sans consultation du Parlement (un décret, à la différence d'une loi, n'est pas voté au Parlement).

 

Objectifs annoncés par le ministre de l'Education Nationale :

ü  " De meilleures conditions d'apprentissage, car les nouveaux rythmes scolaires correspondent mieux aux enfants. " 

ü  " Apporter une égalité d'accès à des activités extra/périscolaires : permettre à tous les enfants de découvrir des activités culturelles et sportives. " 

ü  " Alléger la journée de l'enfant. " 

 

De nombreux élus (de tous bords), parents, acteurs de l'Education, enseignants, syndicats se sont retrouvés en manifestations, les actions (pétitions, boycotts, mobilisations...) démontrant l'opposition à la mise en place de cette réforme n'ont pas manqué.

 

Au mois de février 2015, le syndicat majoritaire publiait un sondage d'après lequel

74% des enseignants n'étaient pas satisfaits de l'application de la réforme des rythmes.

 

Cette réforme ne va pas dans le sens de l'intérêt de l'enfant, triste réalité confirmée par le ministère de l'Education Nationale lorsqu'en avril 2015 il publie le nouveau calendrier scolaire.

En effet lorsque les chronobiologistes s'accordent pour une alternance de 7 semaines (maximum) de classe et 2 semaines de repos, le ministère impose une dernière période allant jusqu'à 11 semaines de classe... favorisant ainsi le tourisme.

 

Afin de rappeler les méfaits de cette réforme, nous demandons aux parents délégués siégeant au conseil d'Ecole :

      de proposer une motion (prévenir la directrice et les parents puis la proposer en conseil)

      de la faire voter à bulletin secret.

     

Cette motion devra être envoyée :

      à l'Inspection Académique

      au Ministère de l'Education Nationale.

 

MOTION PROPOSEE

Les soussignés, représentants des parents d’élèves de l'école ..............................................,

réunis à l’occasion du premier conseil d’école de l’année 2015-2016, s’inquiètent des conséquences de la réforme des rythmes scolaires et du calendrier scolaire établi par le ministère de l’Éducation Nationale.

Les parents réunis estiment que l’organisation du temps scolaire va à l’encontre de la régularité des rythmes scolaires. En effet, la très longue période entre avril et juillet comporte 11 semaines de classe en continu.
Les experts préconisent une alternance de deux semaines de vacances suivies de 7 semaines de classes pour favoriser les apprentissages, cet objectif est loin d’être rempli au vu du calendrier scolaire pour les trois prochaines années.

Nous, acteurs de la vie scolaire, considérons que cette organisation est absolument inadaptée aux besoins physiologiques des enfants, particulièrement pour les plus jeunes.

Les représentants des parents d’élèves sont également sceptiques en ce qui concerne les conditions de travail des équipes pédagogiques et du personnel encadrant sur cette période. Comment enseigner et encadrer des enfants épuisés par le rythme scolaire et par les effectifs chargés si le personnel lui-même est épuisé ?
La banalisation du pont de l’ascension n’est en rien une solution pour éviter de fatiguer les enfants.

A quoi bon imposer une réforme des rythmes scolaires quand on sacrifie la santé des enfants au lobby du tourisme l’année suivante ?

D’autant plus que nous constatons que la réforme des rythmes scolaires n’a en rien résolu la question de la fatigue des enfants.

Aussi, nous rappelons notre insatisfaction concernant la réforme des rythmes scolaires, nous demandons l'abrogation des décrets Peillon-Hamon et la révision du calendrier scolaire pour l'année 2016-2017

Cordialement.

Signatures des parents délégués.

 

Télécharger et imprimer la motion proposée

Dernière modification le mardi, 20 octobre 2015 22:09
Lu 9355 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)